Signalisation routière

La dimension du panneau dépend de son lieu d'implantation.

Choix de la taille des panneaux

   
Situation Gamme Dimensions (en mm)
Exclusivement en ville si difficultés d’implantation de la gamme petite ou pour des critères esthétiques Miniature 400 500 450 350 350
Sur routes ou rues si difficultés d’implantation de la gamme Normale  Petite  600  700  650  500 500
Sur autres routes en règle générale  Normale  800  1000  850  700 700

implantation

Et pour la classe de film?

Classe 1

Cette classe de revêtement correspond au niveau de service minimal sur les réseaux en agglomération où la classe 2 n’est pas obligatoire.

Convient également pour un usage privé : signalisation de parking, Copropriétés, Entreprises, etc....

Classe 2

Obligatoire pour :

-tous les panneaux de type AB et les panonceaux qui les complètent.

-tous les panneaux sur voies où la vitesse est relevée à 70km/h.

-tous les panneaux implantés sur Portiques Potences Hauts Mâts

Classe 3

Aucune obligation. La classe 3 est utilisable pour :

-tous les panneaux implantés à plus de 2m.

-dans les sections où la vitesse est relevée à 70 km/h ou plus

Par soucis de cohérence et d’efficacité, les panneaux vus en même temps ont avantage à avoir des luminances équivalentes pour l’automobiliste concerné. Pour les panneaux installés sur un même support, l’utilisation de revêtements rétroréfléchissants de classes différentes est interdite.

Durabilité des classes de film

Et pour le support?

Section du support:

 Exemple de composition  Gamme Support en acier galva (en mm)  Mât aluminium (en mm) 
   exemple de composition panneau

Miniature

80 x 40 ou Ø60 - MA

Ø60 x 3.5

Petite

80 x 40 ou Ø60

Ø60 x 3.5
Normale 80 x 80 - MB

Ø90 x 5

   exemple de composition panneau Miniature 80 x 40 ou Ø60 - MA

Ø60 x 3.5

Petite 80 x 80 - MB

Ø90 x 5

Normale 2 tubes 80 x 80 - MB

Ø114 x 4

 

Longueur du support

hauteur support en ville

Regroupement de panneaux sur un même support 

Il y a intérêt à grouper deux signaux sur un même support lorsque les deux indications se rapportant au même point se complètent l’une l’autre (ex. passage à niveau et cassis, feux de circulation et passage piétons, etc..) mais il ne faut pas demander à l’automobiliste un effort de lecture ou de mémoire excessif.

On doit donc réduire et simplifier les indications au maximum et le cas échéant répartir les signaux sur plusieurs supports échelonnés.

implantation des panneaux hors agglomeration

Et pour la classe de film?

Classe 1

Cette classe de revêtement correspond au niveau de service minimal sur les réseaux en rase campagne où la classe 2 n’est pas obligatoire.

Convient également pour un usage privé : signalisation de parking, Copropriétés, Entreprises, etc....

Classe 2

Obligatoire pour :

-tous les panneaux et panonceaux implantés à plus de 2 m de hauteur

-tous les panneaux et panonceaux implantés sur autoroutes et sur routes à grande circulation, quelle que soit leur hauteur…

Classe 3

Aucune obligation. La classe 3 est utilisable pour :

-tous les panneaux implantés à plus de 2m.

-dans les sections où la vitesse est relevée à 70 km/h ou plus

Par soucis de cohérence et d’efficacité, les panneaux vus en même temps ont avantage à avoir des luminances équivalentes pour l’automobiliste concerné. Pour les panneaux installés sur un même support, l’utilisation de revêtements rétroréfléchissants de classes différentes est interdite.

Durabilité des classes de film

Et pour le support?

Section du support:

 Exemple de composition  Gamme Support en acier galva (en mm)  Mât aluminium (en mm) 
   exemple de composition panneau

Miniature

80 x 40 ou Ø60 - MA

Ø60 x 3.5

Petite

80 x 40 ou Ø60

Ø60 x 3.5
Normale 80 x 80 - MB

Ø90 x 5

   exemple de composition panneau Miniature 80 x 40 ou Ø60 - MA

Ø60 x 3.5

Petite 80 x 80 - MB

Ø90 x 5

Normale 2 tubes 80 x 80 - MB

Ø114 x 4

 


Regroupement de panneaux sur un même support 

Il y a intérêt à grouper deux signaux sur un même support lorsque les deux indications se rapportant au même point se complètent l’une l’autre (ex. passage à niveau et cassis, feux de circulation et passage piétons, etc..) mais il ne faut pas demander à l’automobiliste un effort de lecture ou de mémoire excessif.

On doit donc réduire et simplifier les indications au maximum et le cas échéant répartir les signaux sur plusieurs supports échelonnés.

Longueur du support:

longueur du support en hors agglo

  • Panneaux: Quelle que soit la dimension de votre panneau, vous aurez besoin de 2 brides de fixation pour le fixer sur votre support.
  • Panonceaux : Selon la dimension de votre panonceau, le nombre de brides dont vous avez besoin n’est pas le même.
 Nombre de fixation Dimension du panonceau
1 fixation nécessaire

150 x 500 mm
200 x 700 mm
150 x 350 mm
200 x 500 mm

2 fixations nécessaires 250 x 350 mm
250 x 900 mm
300 x 500 mm
350 x 350 mm
350 x 500 mm
350 x 700 mm
500 x 500 mm
500 x 900 mm
700 x 700 mm

Signalisation de chantier

Classification des signaux La rétroréflexion sur routes bidirectionnelles et agglomération
Signalisation de fin de prescription

Tous les signaux sont obligatoirement rétroréfléchissants de classe T1 ou T2.

La classe T2 est souhaitable par souci d’homogénéité

Signalisation de position

Tous les signaux sont obligatoirement rétroréfléchissants de classe T1 ou T2.

La classe T2 est souhaitable par souci d’homogénéité

Signalisation d’approche

Tous les signaux sont obligatoirement rétroréfléchissants de classe T1 ou T2.

La classe T2 est souhaitable par souci d’homogénéité

Le premier panneau de danger (AK) est obligatoirement de classe T2 ou doté de 3 feux clignotants

Conseil : Film rétro DG Fluo

Renforcer l’impact de votre signalisation temporaire en utilisant le film DG fluo jaune certifié en classe T2.

+ De sécurité
+ D’impact

Par sa conception, le DG fluo jaune améliore très nettement la perception des panneaux temporaires, particulièrement dans les périodes de visibilité faible ou intermédiaire : à l’aube, au crépuscule ou par temps de brouillard. 

Domaines d'emploi Distances entre panneaux
Agglomération

Distance des panneaux de chantier en agglomeration

Routes bidirectionnelles
Distance des panneaux de chantier sur routes bidirectionnelles

Signalisation des véhicules

La signalisation, pour quels véhicules?

3 catégories de véhicules sont concernées:

- Les véhicules d’intervention et de travaux, à l’arrêt ou en progression lente sur la chaussée ouverte à la circulation publique ou sur bande d’arrêt d’urgence.

- Les véhicules assurant la signalisation de chantiers ou de dangers temporaires.

- Les véhicules légers banalisés (y compris les fourgonnettes de PTC* ≤ 3,5 t), non affectés à des missions d’intervention, de travaux ou de signalisation mais pouvant être amenés à s’arrêter sur la chaussée en cas d’urgence ou à pénétrer dans une zone de travaux.

 

Arrêté du 07/04/2006 modifiant l'arrêté du 20/01/1987:

Relatifs à la signalisation complémentaire des véhicules d'intervention urgente et de travaux et des véhicules à progression lente.

Balisage de véhicule

Ces derniers doivent porter:

- à l'avant, 2 bandes de signalisation posées horizontalement d'une surface totale au moins égale à 0,16 m².

- à l'arrière, 2 bandes de signalisation posées verticalement et 2 bandes de signalisation posées horizontalement d'une surface totale au moins égale à 0,32 m².

- sur chaque côté, 1 bande de signalisation posée horizontalement rouge et blanche d'une surface totale au moins égale à 0,16 m². 

Pour améliorer la sécurité, une signalisation renforcée peut être mise en place, sur toute la longueur du véhicule, ou en mode « maxi » sur toute la surface arrière.

Existe en plusieurs classes de films rétroréfléchissants:

- Classe A Microbille TPESC A: Visible à 80 m. Minimum autorisé par la législation.

- Classe B Microbille TPESC B: Recommandé en ville et sur voies rapides. Visible au-delà de 250 m .

A noter:

- La pente des bandes biaises est orientée vers les extérieurs du véhicule de part et d’autre de l’axe central.

- Les bandes horizontales sont situées, dans la mesure du possible, à une hauteur inférieure à 1,50 m.

- Les produits de balisage doivent être homologués par l’UTAC pour le Ministère des transports. Leurs numéros d’homologation «TPESC» doivent apparaître sur chaque strie blanche du film.

Arrêté du 4 Juillet 1972

Feu pour balisage de véhicule


Feu tricolore pour balisage de véhicule

doté de 3 feux de balisage et d’alerte synchronisés R2 visible de l’avant et de l’arrière

IISS 7ème partie - Art. 131-C1 Norme NF EN 12352

 

En complément du balisage réglementaire, des bandeaux peuvent être apposés sur les véhicules. Ils ne sont pas intégrés à la réglementation.

Bandeau de balisage véhicule

 

 Arrêté du 15 Juillet 2015

« Les véhicules d’intérêt général prioritaire des services de police, de gendarmerie et de lutte contre l’incendie peuvent être équipés de dispositifs de signalisation complémentaire constitués de bandes composées alternativement de surfaces rétroréfl échissantes rouges de classe B et de surfaces fl uorétroréfl échissantes jaunes. La signalisation latérale de ces véhicules peut être complétée par une bande horizontale de couleur blanche ou jaune conforme aux dispositions du règlement ECE n° 104. »


Accessibilité de la voirie

Stationnement réservé aux titulaires de la «Carte de stationnement prévue à l’article L. 241-3-2 du code de l’action sociale et des familles».

 

Réglementation des places de parking pour handicapés

Réglementation des places de parking pour handicapés

Réglementation des places de parking pour handicapés

Seul est obligatoire le pictogramme conforme au modèle figurant à l’IISR Art 118-2 C, peint en blanc, sur les limites ou le long de l’emplacement : ses dimensions sont de 0,50 m x 0,60 m ou de 0,25 m x 0,30 m. Ce pictogramme peut néanmoins être placé au milieu de l’emplacement de stationnement : ses dimensions sont dans ce cas de 1 m x 1,2 m.
Le pictogramme doit être implanté dans le sens de la voie.

- 1,40 m minimum libre de tout obstacle
- 1,20 m si aucun mur ou obstacle de part et d’autre du cheminement
- Trous et fentes < 2 cm

- Pentes de 5% maximum

- Pentes tolérées de 8 à 12% si impossibilités techniques et dans des conditions exceptionnelles.

- Paliers de repos tous les 10 mètres et à chaque changement de direction.

- Bague de contraste à installer sur les bornes, poteaux et mobiliers présents sur la voirie, de largeur 10 cm, à une hauteur entre 1,20 m et 1,40 m. (Art. 6 Arrêté du 15 janvier 2007).
- Hauteur sous panneau minimum 2,20 m. Une hauteur sous panneau inférieure impliquerait l’installation d’un élément bas de détection.

En termes dimensionnels, la largeur et la hauteur des bornes et poteaux doivent respecter l’abaque de détection ci-contre (défini dans l’arrêté du 15 janvier 2007, modifié par l’arrêté du 18 septembre 2012). En outre, un contraste visuel est réalisé dans la partie haute des poteaux d’une hauteur inférieure ou égale à 1,30 m. Nous proposons donc des potelets comportant en partie haute un pommeau de couleur blanche, contrastant avec le corps, souvent de couleur sombre.

Abaque de détection pour les PMR

Lorsque le système d’information comporte des commandes, leur surface de contact tactile est située entre 0,90 m et 1,30 m du sol. Ces éléments sont identifiés par pictogramme ou une inscription en relief. Le dispositif peut être atteint par une personne en fauteuil roulant, un espace d’au moins 0,90 m par 1,30 m en permettant l’usage sans danger. Lorsque des messages sonores doublent les messages visuels, ils sont délivrés par un matériel permettant à une personne présentant une déficience auditive de les comprendre. Les escaliers et, chaque fois que cela est possible, les autres équipements susceptibles d’être signalés au moyen d’idéogrammes, sont indiqués de cette manière.

Il existe 2 largeurs :
- Largeur standard : 60 cm
- Largeur réduite : 40 cm, utilisée notamment pour certains trottoirs étroits ou certaines traversées de chaussées avec îlot refuge, conformément à la norme NF P98-351.

Conformément à la norme NF P98-351, les BEV sont applicables dans les trois principaux cas suivants :

- En bordure d’une traversée de chaussée pour les passages piétons

réglementation bandes podotactiles sur un passage piéton

- En bordure de quai d’accès aux transports collectifs guidés

reglementation des bandes podotactiles en bordure de quai

- En haut d’une volée d’escalier

reglementation des bandes podotactiles en haut d'un escalier


Consignes spécifiques aux marches d’escaliers :
-Nez de marches contrastés, non glissants et sans débord
-1ère et dernière contremarches contrastées et de même couleur, sur une hauteur minimale de 10 cm. Arrêté du 15 janvier 2007.

TEXTE

La boutique en ligne de Signature pour l'aménagement et la mise en sécurité des espaces de vie au quotidien.

Mentions légales